Un Amour dans la tempête de l’Histoire

Un Amour dans la tempête de l'Histoire

Jacques et Lokta de Prévaux
Prix du Maréchal Foch de l'Académie française en 1999 - Prix Saint Simon 1999
Paru le 13 janvier 1999
ISBN : 2-86645-328-X
Livre en librairie au prix de 19.67 €
224 pages

Acheter "Un Amour dans la tempête de l'Histoire"

Le Félin préfère habituellement faire marcher la librairie, mais en ces temps incertains il nous a paru important de pouvoir "dépanner" nos lecteurs en leur proposant ce module de vente en ligne. Il vous suffit d'envoyer un chèque du montant de votre commande aux éditions du Félin (7 rue du Faubourg-Poissonnière, 75009 Paris), les frais de port sont à notre charge. Merci !

Combien font 5 + 4 ?
×

Qui connaît le contre-amiral Jacques Trolley de prévaux, torturé par la Gestapo, fusillé avec sa femme pour faits de résistance en août 1944 ? Jamais question ne fut moins banale… Aude yung-de Prévaux, sa propre fille dut attendre l'âge de vingt-trois ans pour connaître la véritable identité de son père et le vrai visage de sa mère, Lotka Leitner, juive d'origine polonaise. Brillant élève de l'école navale, passionné de littérature, attaché naval à Berlin en 1926, commandant du croiseur Duguay-Trouin, Jacques Trolley de Prévaux mène une prestigieuse carrière jusqu'à sa brutale disgrâce. En 1941, nommé président du tribunal maritime de Toulon, il est jugé trop "gaulliste". Pressé d'entrer dans la résistance, de Prévaux, alias "Vox", devient l'un des chefs d'un réseau de renseignements franco-polonais : F2. Lotka, devenue "Kalo", en est l'un de ses membres les plus actifs. F2 fournira des informations de la plus haute importance pour le débarquement allié en Provence. Une action qui valut à Jacques de Prévaux la médaille britannique du Distinguished Service Order et la croix de la Libération à titre posthume, comme à Lotka de Prévaux, la médaille de la Résistance. Dans cet hommage qu'Aude Yung-de Prévaux rend à ses parents, se mêle l'histoire d'un grand amour longtemps contrarié et le récit des temps tragiques qui les emportèrent.

Aude Yung-de Prévaux, journaliste, longtemps correspondante du quotidien Libération à Genève, collabore à diverses publications françaises et helvétiques.

Préface de Michel Debray