La Girafe a un long cou

La Girafe a un long cou

Paru le 31 octobre 2003
ISBN : 2-86645-531-2
Livre en librairie au prix de 20 €
256 pages

Acheter "La Girafe a un long cou"

Le Félin préfère habituellement faire marcher la librairie, mais en ces temps incertains il nous a paru important de pouvoir "dépanner" nos lecteurs en leur proposant ce module de vente en ligne. Il vous suffit d'envoyer un chèque du montant de votre commande aux éditions du Félin (7 rue du Faubourg-Poissonnière, 75009 Paris), les frais de port sont à notre charge. Merci !

Combien font 5 + 4 ?
×

«La girafe a un long cou…» Le message diffusé depuis Londres, le 4 juin 1944, était destiné au résistant Poirier. Il annonçait le débarquement en Normandie, et l’apogée d’un engagement riche de nombreuses et étonnantes aventures. Résistant de la première heure, ses contacts le conduisent au réseau Combat, puis au SOE, le fameux «Special Operations Executive», le bras armé de Churchill sur le continent. Jacques R.E. a tout juste vingt ans lorsqu’il est parachuté en France, après un entraînement intensif en Angleterre. Il devait passer pour un Anglais, alors qu’il tient plus de Cyrano de Bergerac que de Marlborough. Un jour, le jeune homme rencontre un résistant qui l’impressionne par son éloquence et son courage: Malraux, alias le colonel Berger. Ce dernier lui apprend qu’il est «grillé» sur la région et lui conseille d’aller à Paris quelque temps. «Je vous accompagnerai», lui dit-il. De fait, à Paris, ils rencontrent Albert Camus qui s’occupe de trouver des logements sûrs. Le philosophe Jean Lescure l’accueille d’abord avec un grand courage, puis Jean Paulhan l’héberge. Par la suite, il est conduit dans l’appartement inoccupé d’André Gide, rue Vanneau, avec les conseils de ne pas se faire remarquer par la concierge… Jacques Poirier rejoindra finalement la Dordogne et la Corrèze avec Malraux, et participera activement à la libération de Brive-la-Gaillarde, première ville française libérée par la Résistance.

Jacques R.E. Poirier, après la guerre, a rejoint une importante compagnie internationale pétrolière. Son ouvrage, La girafe a un long cou, a été distingué par l’Académie française avec le prix du Maréchal Foch, et par l’Académie nationale des sciences, belles lettres et arts de Bordeaux.