collection > Les marches du temps

  / 

thème > philosophie

Sartre

de la nausée à l'engagement

  > 

Alfredo Gomez-Muller

agrandir : Sartre - Alfredo Gomez-Muller

La biographie et l’œuvre de Sartre sont l’histoire d’une conversion, lente et douloureuse, d’une compréhension « individualiste » à une compréhension « sociale » de la subjectivité. Au fil de cette histoire, les déplacements anthropologiques, éthiques et politiques s’entrecroisent avec une variation fondamentale qui touche à la question du sens et de la valeur de l’existence: de l’affirmation de l’absurdité d’être – la « Nausée » – Sartre passe à la conscience du sens comme enjeu biographique-historique de l’existence. Avant le tournant de la Seconde Guerre mondiale, le thème de la contingence radicale ou de l’absurdité de l’existence domine dans la pensée Sartre ; à partir du tournant, la contingence perd, progressivement, son caractère d’absolu et appartient désormais au registre de l’être-en-société. Suivant cette nouvelle perspective, l’expérience de la contingence radicale signifie un effondrement de la relation sociale, que Sartre décrit, biographiquement, comme une « chute ». L’expérience de l’absurdité est une expérience sociale, qui engage des manières particulières de comprendre la subjectivité, la relation avec les autres, la liberté et l’agir en général. N’étant pas des attributs « ontologiques » ou « naturels » de l’existence, le sens et le non-sens apparaissent comme des possibilités de l’humain, confiées à la responsabilité de l’humain. Ce livre se propose de retracer l’histoire de cette découverte.

note sur l'auteur

Alfredo Gomez-Muller dirige le Laboratoire de Philosophie Pratique et d’Anthropologie Philosophique, ainsi que le Groupe Interdisciplinaire de Recherches en Éthique (GIRE), à l’Institut catholique de Paris, où il enseigne la philosophie. Il est notamment l’auteur des ouvrages Éthique, coexistence et sens (Paris, 1999), Alteridad y Ética desde el descubrimiento de América (Madrid, 1997), et a dirigé les ouvrages collectifs La Question de l’humain entre l’éthique et l’anthropologie (Paris, 2004), Du bonheur comme question éthique (Paris, 2002) et Penser la rencontre de deux mondes (Paris, 1993).

Les marches du temps

philosophie

240 pages

prix: 18.70 €

paru le 3 Février 2005

isbn: 2-86645-580-0

la presse en parle

"L'auteur, professeur de philosophie à l'Institut Catholique de Paris, analyse ce qu'il nomme la "Conversion" de Sartre, qui l'amena de m'individualisme d'avant-guerre à une forme de "compréhension renouvelée de la question du sens et de la valeur". Ce n'est pas seulement la dimension biographique qui est ici en question mais toute la conception sartrienne du sujet comme "universel singulier"."
Le Monde, 11 Mars 2005.

vous aimerez aussi

 

Le Souffle et la parole

 

Francis Guibal

 

 

Les Enfants d'Héraclite

 

Gérard Mairet

 

 

 

La Passe de Lacan

 

Francis Hofstein