Sous la schlague

Sous la schlague

Fresnes - Sarrebruck - Ravensbrück - Schönfeld (1943-1945)
Paru le 24 mai 2018
ISBN : 978-2-86645-870-6
Livre en librairie au prix de 22 €
258 pages

Votre navigateur ne peut pas afficher les PDFs dans la page. Mais vous pouvez télécharger le PDF.

×

Votre navigateur ne peut pas afficher les PDFs dans la page. Mais vous pouvez télécharger le PDF.

×

Acheter "Sous la schlague"

Le Félin préfère habituellement faire marcher la librairie, mais en ces temps incertains il nous a paru important de pouvoir "dépanner" nos lecteurs en leur proposant ce module de vente en ligne. Il vous suffit d'envoyer un chèque du montant de votre commande aux éditions du Félin (7 rue du Faubourg-Poissonnière, 75009 Paris), les frais de port sont à notre charge. Merci !

×

Henriette Lasnet de Lanty a 47 ans en 1943. Simple femme au foyer, elle s’occupe de ses cinq enfants dans le XVIe arrondissement de Paris, rue de la Pompe. Personne ne se doute que sous son apparente tranquillité elle participe activement à la Résistance. Servant de boîte aux lettres, elle récupère des informations et, sous son insoupçonnable camouflage de parfaite ménagère, distribue les consignes et ordres de mission aux agents parisiens en allant faire ses courses.

Mais quand le réseau tombe, elle est dénoncée, arrêtée : c’est le début d’un véritable calvaire qu’elle va affronter avec un courage hors du commun. Les prisons françaises et leurs sordides interrogatoires, la déportation, les camps, Ravensbrück, Schönfeld... Sous les coups de schlague de ses gardiennes, elle trouve encore la force de saboter les pièces qu’on lui demande de fabriquer et, sans broncher, résiste toujours, à sa manière, aux humiliations, à l’angoisse de ne pas revoir ses enfants, son mari déporté comme elle, à l’horreur permanente de la mort de ses camarades. Même une fois libérée, les Américains n’ont que faire de ses femmes qui encombrent les routes, les soldats français eux-mêmes se méfient de celles qu’ils pensent être venues ici travailler de leur plein gré. Henriette Lasnet de Lanty va encore devoir traverser l’Allemagne dévastée par la guerre, seule, à pied. Ceci est son témoignage.

Texte présenté et annoté par Philippe Mezzasalma. Philippe Mezzasalma est conservateur à la BnF et termine actuellement une thèse sur "La déportation des femmes depuis la France (1940-1945)" à l'Université Paris-I, sous la direction d'Henry Rousso.