Mémoires d’un chef de la Résistance

Mémoires d'un chef de la Résistance

Zone Nord, Alger, Londres, Paris
Paru le 16 septembre 2021
ISBN : 978-2-86645-952-9
Livre en librairie au prix de 39 €
1248 pages

Acheter "Mémoires d'un chef de la Résistance"

Le Félin préfère habituellement faire marcher la librairie, mais en ces temps incertains il nous a paru important de pouvoir "dépanner" nos lecteurs en leur proposant ce module de vente en ligne. Il vous suffit d'envoyer un chèque du montant de votre commande aux éditions du Félin (7 rue du Faubourg-Poissonnière, 75009 Paris), les frais de port sont à notre charge. Merci !

Combien font 4 + 3 ?
×

Document exceptionnel connu jusqu’à présent des seuls spécialistes, les mémoires de JacquesLecompte-Boinet constituent le témoignage rédigé à chaud par une des grandes figures méconnues de la Résistance.


Ce Compagnon de la Libération a fondé une des principales organisations clandestines de zone occupée, Ceux de la Résistance. Devenu un des seize membres du Conseil national de la Résistance, il a siégé en novembre 1943 à l’Assemblée consultative provisoire d’ Alger, avant de revenir en France et d’occuper la fonction de « ministre » des Travaux Publics pendant la libération de Paris.


Fait rarissime, ses mémoires combinent des souvenirs de l’immédiat après-guerre et des journaux tenus à Alger, Londres et Paris en 1943-1944, ce qui leur donne une liberté de ton absolue à l’égard de ses camarades de résistance et des Français libres, Charles de Gaulle, Jean Moulin et Pierre Brossolette inclus.
Mais sa modestie le porte tout autant à l’auto-critique. C’est en anti-héros qu’il se décrit, livrant au lecteur toutes les contradictions intimes créées par son engagement résistant : bourgeois conservateur transformé en extrémiste dans son propre milieu, chef de son mouvement par devoir, forcé de penser en politique alors qu’il ne rêve que d’aider militairement les Alliés.


Dans cette existence sur le fil du rasoir, apparaît ce qui unit Lecompte-Boinet à tous les résistants : la conscience de participer à une aventure collective engageant le destin de leur pays en même temps qu’elle les dépasse, et qui, ce faisant, donne à ce moment de leur vie une intensité unique.