Du conservatisme

Du conservatisme

Paru le 31 mai 2012
ISBN : 978-2-86645-770-9
Livre en librairie au prix de 11 €
120 pages
Collection : Le Félin Poche
Thèmes : Philosophie

Votre navigateur ne peut pas afficher les PDFs dans la page. Mais vous pouvez télécharger le PDF.

×

Votre navigateur ne peut pas afficher les PDFs dans la page. Mais vous pouvez télécharger le PDF.

×

Acheter "Du conservatisme"

Le Félin préfère habituellement faire marcher la librairie, mais en ces temps incertains il nous a paru important de pouvoir "dépanner" nos lecteurs en leur proposant ce module de vente en ligne. Il vous suffit d'envoyer un chèque du montant de votre commande aux éditions du Félin (7 rue du Faubourg-Poissonnière, 75009 Paris), les frais de port sont à notre charge. Merci !

Combien font 2 + 5 ?
×

Ce texte est une des références majeures de la pensée conservatrice britannique du xxe siècle. Michael Oakeshott y donne les clés de ce qu’il décrit comme la « disposition au conservatisme » : une valorisation du présent, mais aussi de ce qui est familier, c’est-à-dire déjà connu et éprouvé, une prudence raisonnable par rapport au changement et une conception non utilitariste des relations sociales. En politique, cette disposition au conservatisme se traduit par une méfiance instinctive à l’encontre des idéologies rationalistes et par un scepticisme à l’égard de toutes les initiatives de l’État visant à transformer ou à améliorer la société. Cette pensée conservatrice, aussi éloignée du moralisme que du libéralisme d’un Friedrich Hayek, reste d’une actualité brûlante et permet d’apporter certaines réponses aux interrogations qui se posent aujourd’hui sur l’identité, l’esprit d’entreprise, les relations intergénérationnelles et la place de l’État dans la société.

L’auteur : Historien et philosophe, Michael Oakeshott (1901-1990) a été professeur de Sciences politiques de la London School of Economics. Son conservatisme, qui prend la forme d’une attitude ou d’une disposition, s’enracine dans l’expérience et la nature humaine. Il se caractérise par une critique sans concession des excès des idéologies mobilisatrices et par une méfiance raisonnée vis-à-vis de l’esprit d’innovation.

Le traducteur : Jean-François Sené a traduit de très nombreux ouvrages et plus récemment Le jeune Staline de Simon Sebag Montefiore (Calmann-Lévy, 2007), Le diable dans un bénitier : L’art de la calomnie en France, 1650-1800 (Gallimard, 2010) et Apologie du livre (Gallimard, 2011) de Robert Darnton.

Le préfacier : Normalien et diplômé de Sciences Po, Paris, Adrien Guillemin est économiste de formation.

La presse en parle :