collection > Résistance - Liberté - Mémoire

  / 

thèmes > histoire ,  témoignage ,  résistance

Jadis, si je me souviens bien

  > 

Jacques-Francis Rolland

agrandir : Jadis, si je me souviens bien - Jacques-Francis Rolland

« Ce livre raconte, à travers ses liens et ses rencontres, le destin d’une génération d’étudiants devenus résistants. C’est le récit vivant, à la fois plein de poésie et d’humour, y compris un peu d’autodérision, de tous les milieux intellectuels parisiens qu’il fréquentait, et, enfin, il s’arrête au moment décisif de sa rupture avec le communisme.
Ce livre est la confession d’un enfant du xxe siècle, d’une très grande beauté d’écriture, alerte, évocatrice, gouailleuse parfois. Rolland avait écrit des romans, la plupart nourris de son expérience résistante, mais le roman véritable, celui de sa vie et de son destin, est ce livre même.»

Extrait de la préface d’Edgar Morin



Jacques-Francis Rolland (1922-2008) est un écrivain, journaliste et résistant français. Après la Libération, il devient reporter pour le quotidien Ce soir puis collabore avec l’hebdomadaire Action. En 1952, il publie La chute de Barcelone et devient ensuite directeur littéraire du magazine France Observateur. Entre-temps, en 1956, il quitte le PCF. Parmi ses œuvres principales, Le grand Pan est mort (1956), Le grand capitaine (1976), Le Tango chinois (1970). Un dimanche inoubliable près des casernes (1984, Grand Prix du roman de l’Académie française), enfin Boris Savinkov, l’homme qui défia Lénine (1990).

Résistance - Liberté - Mémoire

histoire ,  témoignage ,  résistance

496 pages

prix: 22 €

paru le 24 Septembre 2009

isbn: 978-2-86645-708-2

Préface d'Egard Morin