collection > Questions d'époque

La laïcité

principe universel

  > 

Guy Coq

agrandir : La laïcité - Guy Coq

Le nouvel ouvrage de Guy Coq développe le principe de laïcité jusqu’à ses conséquences les plus ultimes. Il en fait l’une des conditions nécessaires à toute démocratie véritable à travers le monde : ce principe a vocation à l’universalité.
Le point de départ de ce livre est une réflexion sur le centenaire de la loi de séparation de l’Église et de l’État en France. Après une vaste plongée dans l’histoire de la chrétienté occidentale, avec cette distinction du spirituel et du temporel, parfois malmenée et toujours maintenue, Guy Coq brosse une géographie de cette situation dans tous les pays d’Europe et de leur façon à résoudre les relations entre religion et État en ne négligeant jamais l’épineux problème de l’école.
Une grande partie du livre est bien évidemment consacrée au bouleversement provoqué par la place de l’islam comme religion incontournable au sein de l’Europe contemporaine et des débats houleux qu’elle suscite.
Ample synthèse et analyse critique, ce livre, porté par un défi, servira de base à toute discussion à venir.

note sur l'auteur

Agrégé de philosophie, membre de la rédaction de la revue Esprit, Guy Coq a publié Démocratie, Religion, Éducation (1993) aux Éditions Fleurus-Mame, Que m’est-il donc arrivé ? (1993) et Dis-moi ton espérance (1999) aux Éditions du Seuil, Laïcité et République (1995), en poche (2003) et Éloge de la culture scolaire (2003) aux Éditions du Félin.

Questions d'époque

304 pages

prix: 18.95 €

paru le 1 Septembre 2005

isbn: 2-86645-605-X

la presse en parle


"Laïcité, principe universel, affirme le titre. Mais quelle laïcité? La laïcité du Moyen-Âge n'est pas celle de la IIIème République, et la laïcité des pays catholique est différente de celle des nations protestantes. Quoiqu'il en dise, la laïcité qu'étudie (brillamment) Guy Coq est la laïcité française, qui en est une forme très particulière, en ceci qu'elle affirme non seulement l'autonomie du politique par rapport au religieux, mais aussi la séparation entre religieux et politique, ce qui n'est pas la même chose."
Le Figaro Magazine, 24 Septembre 2005.

vous aimerez aussi

 

L'Inde au chevet de nos politiques

 

Jean-Joseph Boillot

 

 

 

Silvio's Glam Democracy

 

Gerardo Maffei

 

 

Humeurs médicales

 

Luc Perino