collection > Histoire et sociétés

Ma vie chez Fiat

le parcours singulier d'un jeune ouvrier socialiste devenu l'un des dirigeants du groupe turinois

  > 

Marc Brianti

agrandir : Ma vie chez Fiat - Marc Brianti

Ouvrier à quatorze ans, puis journaliste, l’auteur représente à la Libération la Jeunesse italienne au Comité italien de libération nationale et, parallèlement, les Jeunesses socialistes italiennes auprès du Comité constitutif de l’Internationale des jeunesses socialistes. Il entre à vingt-sept ans dans le Groupe FIAT où ses fonctions lui permettront d’avoir, durant trente ans, des contacts permanents avec les plus hauts niveaux de la hiérarchie de l’entreprise, dont Giovanni et Umberto Agnelli.
Dans ce livre à la fois autobiographique et historique, il développe en détail cette période particulièrement difficile pour l’entreprise : la guerre froide entre l’Union soviétique et les États-Unis qui refusaient, à la Libération, de passer des commandes à FIAT tant que ses ouvriers seraient en majorité communistes ; les négociations avec Citroën qui n’aboutirent pas ; les grèves de « l’automne chaud » qui incitèrent le Parti communiste à proposer un « compromis historique » à ses adversaires politiques, compromis dont la vie fut malheureusement éphémère ; les prémices de la période du terrorisme connue sous le nom d’« années de plomb », où plusieurs dizaines de dirigeants de FIAT furent assassinés par les Brigades rouges, ce qui plongea l’Italie dans la peur.
Tous ces épisodes – y compris la volonté des frères Agnelli d’aider à une plus grande cohésion sociale en rapprochant patronat et syndicats ouvriers – sont minutieusement décrits et l’auteur montre combien son parcours professionnel l’a fait évoluer, sans toutefois remettre en question son indéfectible attachement au monde ouvrier qui lutte depuis plus d’un siècle pour la reconnaissance de ses droits et de sa dignité.

note sur l'auteur

Marc Brianti est né en 1925 à Paris, de parents antifascistes italiens émigrés après la prise du pouvoir par Mussolini.
Sa carrière dans le groupe turinois l’amènera à exercer les fonctions de directeur général adjoint chargé des relations extérieures de FIAT France et, simultanément à Turin, de directeur chargé de coordonner la politique d’information des filiales FIAT à l’étranger.
Il obtient en 1968 la coupe d’or de l’information de l’UNAP (Union nationale des attachés de presse) et en 1971 la médaille d’or de l’information de l’AFPA (Association française de la presse automobile).

Histoire et sociétés

320 pages

prix: 19.90 €

paru le 21 Avril 2005

isbn: 2-86645-590-8

Préface de Gilles Martinet
Postface de Vincent Duclert

la presse en parle

" Des parcours comme on aimerait en voir plus souvent. Ouvrier à 14 ans chez Fiat, l'auteur a gravi tous les échelons hiérarchiques de la firme turinoise pour en devenir, après trente ans de carrière, un des dirigeants et cotoyer les frères Agnelli. Autobiographique, ce récit sincère permet aussi de se replonger sur le passé récent de l'Italie, de la guerre froide aux années de plomb, et ses violents antagonismes sociaux nourris par les affrontements idéologiques."
Le Monde (supplément économie), 12 Avril 2005.

vous aimerez aussi

 

Ernesto "Che" Guevara

 

Alexis Catuhe

 

 

Le Troisième Homme

 

Pierre-Frédéric Charpentier

 

 

 

Histoire du Nil

 

Bernard Nantet