collection > Biographie

Martin Luther King

Histoire d'un rêve

  > 

Marie-Agnès Combesque

agrandir : Martin Luther King - Marie-Agnès Combesque

Fils et petit-fils de pasteur, arrière-petit-fils d’esclave, Martin Luther King Jr. devient au milieu du vingtième siècle, le porte-parole du plus grand mouvement de masse créé pour obtenir l’égalité des droits et l’intégration des Noirs à la vie démocratique américaine. De décembre 1955, le début du boycottage de la Montgomery City Lines, à 1965 et l’adoption de la loi sur le droit de vote, Martin Luther King Jr. est le représentant incontesté de la cause noire.
Dans le sud des États-Unis, dès la fin de la guerre civile, l’Église représente la seule institution noire, sociale et indépendante La vie des communautés rurales noires tourne bien souvent autour d’elle et du pasteur qui jouit d’une grande autorité. Martin Luther King adosse le mouvement des droits civiques à cette Église, et crée en 1957 la Southern Christian Leadership Conference (SCLC) qui devient le bras politique de l’Église noire. Son rôle consiste à transformer dans un premier temps la victoire locale que représente le boycottage de Montgomery en mouvement régional puis national. Parallèlement, la résistance des Blancs s’amplifie. Des morts, des attentats jalonnent la route de l’égalité alors que le combat de King s’enracine dans l’idéologie de la non-violence. Au milieu des années soixante, la violence imprègne la vie politique américaine et ne touche pas seulement les militants de la cause pour l’égalité.
Le mouvement transforme King et l’oblige à penser la démocratie américaine en termes de réforme. En 1965, il entame une nouvelle phase dans sa lutte et s’installe dans le ghetto de Chicago. Il stigmatise le chômage qui ronge la société, critique de plus en plus fort l’engagement militaire au Viêt-nam. L’Église le lâche ; de nouvelles organisations politiques qui se sont formées dans le mouvement lui reprochent son réformisme et opposent la virulente rhétorique du nationalisme noir à la non-violence. Le 4 avril 1968, lorsqu’une balle lui fracasse le crâne, King est un homme isolé politiquement et exténué, victime des pressions multiples que le FBI exerce sur lui depuis la fin des années cinquante afin de le détruire.

note sur l'auteur

Journaliste, écrivain, enseignante, Marie-Agnès Combesque a fait de nombreux voyages au États-Unis où elle a été « Visiting Professor », dispensant des cours sur les droits de l’homme. Elle a publié au Félin Mythologies américaines et de nombreux autres ouvrages dont : Gandhi et Martin Luther King, leçons de la non-violence, en collaboration avec Guy Deleury (Autrement), Ca suffit ! Histoire du mouvement des chômeurs (Plon), Introduction aux Droits de l’homme, Le Silence et la Haine, racisme de l’injure au meurtre, Entre guerre et misère esclaves aujourd’hui (La Découverte-Syros).

Biographie

272 pages

prix: 20.90 €

paru le 18 Mars 2004

isbn: 2-86645-542-8

vous aimerez aussi

 

Madame de Prie

 

Gilbert Mercier

 

 

Joseph de Maistre

 

Claude BoncompainFrançois Vermale

 

 

Sous le ciel de l'opéra

 

Margherita Wallmann

 

 

Adamo c'est sa vie

 

Thierry Coljon